Tribune de Bernadette Groison dans Le Monde

lundi 12 juillet 2010
popularité : 1%

Fonction publique : au service de tous…
Tribune publiée dans Le Monde du 8 juillet 2010

Lors de son discours à Laon sur la fonction publique, en mars dernier, le président de la République a lancé “Soyez fiers d'être fonctionnaires”. Mais “fiers” nous le sommes monsieur le président et c'est justement parce que nous pensons que notre mission d'intérêt général est fondamentale que nous la défendons. Que ce soit dans les écoles et les établissements scolaires, dans les musées, dans les services sociaux et administratifs, dans les tribunaux, pour l'environnement…, il est nécessaire que les actions et les services soient rendus par des personnels en nombre suffisant, qualifiés et reconnus, assurés de l'indépendance et de la stabilité nécessaire à leurs missions.

Les services publics sont un élément central de notre modèle économique et social. Les français y sont fortement attachés. L'accès aux soins, à la culture, à l'éducation, à la justice et à tous les biens communs…, autant de réalités que vivent au quotidien les usagers et les agents publics. Chacun en mesure l'importance, les insuffisances également.

Les services publics, la fonction publique sont fondés sur l'idée d'intérêt général, sur celle d'égalité pour tous et sur tout le territoire, sur les valeurs de solidarités et de justice dans l'accès de tous à tous les services. Plus que jamais ils doivent répondre aux besoins de la société et donc évoluer. Un réel débat sur leur gestion, les missions, sur ce que les usagers sont en droit d'attendre est devenu indispensable. D'autant plus en période de crise où les inégalités se creusent, où les injustices sont les plus criantes…

C'est précisément parce que nous sommes fiers de nos missions et de notre travail que nous n'acceptons pas une politique qui les méprise, qui les compromet, qui va à rebours de ce qui est indispensable. Parce que nous en sommes fiers nous ne supportons plus ce double langage qui d'un côté vante le rôle incontestable “d'amortisseur social” joué par les services publics dans la crise économique et sociale et de l'autre n'a comme souci que de faire des économies sur leur dos et celui de leurs personnels en les présentant comme des luxes “inutiles”.

Suppression par milliers d'emplois de fonctionnaires avec le non remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, gel des salaires des agents, mise en concurrence des individus au détriment de l'intérêt commun, restructuration voire suppression de services et de missions avec la Révision générale des politiques publiques (RGPP)… Sans compter la réforme des retraites qui, outre les régressions imposées à tous les salariés, prévoit sous couvert d'alignement du taux de cotisation des fonctionnaires sur celui du privé, une baisse supplémentaire du pouvoir d'achat, et la remise en cause de dispositifs comme le minimum garanti ou encore la possibilité de départ anticipé pour les parents de trois enfants pénalisant encore les femmes et les plus bas salaires. Loin d'une quelconque équité c'est d'abord une nouvelle mise en cause brutale des fonctionnaires.

FONCTIONNAIRES, QUELLE BELLE IDÉE !

Qu'on y prenne garde : nous avons avec les quelques 5 millions de personnes relevant du statut général des fonctionnaires une fonction publique de qualité, attachée au bien commun, des agents qui par leur travail, l'attachement à leurs métiers, leur sens de l'intérêt général, font la qualité de nos services publics. Une fonction publique créatrice de richesses.

Arrêtez de lui porter des coups car ce sont les usagers et singulièrement les plus démunis qui en paieront le prix. Arrêtez de brouiller les repères en termes d'objectifs à atteindre en remettant en cause les principes et valeurs de la fonction publique, de faire croire que l'on peut faire forcément mieux avec moins, de chercher à diviser les fonctionnaires eux-mêmes en multipliant les dispositifs individuels, au mérite, contre des dispositifs collectifs : personne n'est dupe sur le projet porté qui vise non seulement à faire des économies mais aussi à instaurer une société du chacun pour soi, du chacun selon ses moyens.

Comment peut-on imaginer des services pour tous reposant sur la précarité, l'étiolement des missions, la dégradation des conditions de travail des personnels ? Au lieu d'une logique purement comptable aux seules fins de réaliser des économies, il faut réfléchir en termes de besoins réels pour estimer les dépenses nécessaires en postes, en crédits, pour redéfinir les missions, les péréquations et régulations indispensables. Il faut se pencher réellement sur les qualifications et les formations nécessaires et leur reconnaissance en termes de rémunérations. Il faut aussi chercher de nouvelles recettes pour financer les besoins nouveaux. Et une réforme juste et équitable de la fiscalité s'impose. Tout autre logique est vouée à l'échec. Abandonner des missions, déserter des quartiers, refuser de penser les enjeux d'avenir…, autant d'économies qui se paieront. C'est en fait du rôle de l'État dans notre système économique et politique dont il est aujourd'hui question. La fonction publique s'inscrit toujours dans l'histoire de notre société. C'est une idée moderne porteuse d'avenir !

Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU


Brèves

Snes-Info 203

vendredi 25 août
PDF - 429.4 ko
SNES-INFO 203

Snes-Info 202 spécial intra

lundi 27 mars
PDF - 2.5 Mo
SNES-INFO 202 spécial intra 2017

adresse mail du Snes-Fsu Réunion dédiée aux mutations

dimanche 26 mars

documentation@reunion.snes.edu

philosophie@reunion.snes.edu

lettres-classiques@reunion.snes.edu

lettres-modernes@reunion.snes.edu

allemand@reunion.snes.edu

anglais@reunion.snes.edu

espagnol@reunion.snes.edu

creole@reunion.snes.edu

autres.langues@reunion.snes.edu

histoire-geographie@reunion.snes.edu

sciences-economiques-et-sociales@reunion.snes.edu

mathematiques@reunion.snes.edu

technologie@reunion.snes.edu

sii@reunion.snes.edu

sciences-de-la-vie-et-de-la-terre@reunion.snes.edu

sciences-physiques-et-chimie@reunion.snes.edu

education-musicale@reunion.snes.edu

arts-plastiques@reunion.snes.edu

sciences-medicales@reunion.snes.edu

economie-et-sciences-de-gestion@reunion.snes.edu

hotelerie-et-restauration@reunion.snes.edu

cpe@reunion.snes.edu

psyen@reunion.snes.edu

mut2018@reunion.snes.edu

Lien circulaire de rentrée 2017

mardi 14 mars
PDF - 1.6 Mo
circulaire ministérielle

Snes-Info 201

mercredi 22 février

Publication du Snes-Info 201

PDF - 4.5 Mo
Snes-Info 201

Page Facebook du Snes-Fsu Réunion

mercredi 23 novembre 2016
PDF - 4.8 ko

twitter

mercredi 23 novembre 2016
PDF - 5.6 ko