message du secrétariat national : rapport sur la refondation de l’école

lundi 8 octobre 2012
popularité : 1%

Le comité de pilotage de la concertation pour la refondation de l’Ecole a remis son rapport vendredi au Ministre.

Il est téléchargeable ici :

http://www.refondonslecole.gouv.fr/...

Le SNES a participé aux discussions avec détermination et pour porter la parole des personnels.

Le rapport, assez fidèle sur les constats partagés par les participants, pose de lourds problèmes au niveau des préconisations concernant le second degré. Ces préconisations tentent de « sauver » les réformes, en allant même parfois encore plus loin dans leur logique.

*Les rapporteurs s’inscrivent ainsi dans une logique de continuité des politiques éducatives du précédent gouvernement, qu’ils jugent seulement mal accompagnées et sans cohérence*,

- La limitation du nombre d’heures de cours par jour se traduirait par une diminution globale des horaires disciplinaires. Couplée aux propositions de parcours culturels, artistiques et sportives en dehors de ces heures et au discours sur les fondamentaux, elle fait craindre pour l’avenir de nombreuses disciplines (les enseignements artistiques au collège en premier lieu mais aussi toutes celles qui n’existent que sous forme optionnelle au collège ou au lycée).

- Pour le collège, tout en reconnaissant l’échec du socle commun de la loi Fillon de 2005 et l’apport des disciplines scolaires dans la formation initiale de tous les jeunes, les rapporteurs proposent une refondation du socle tout en parlant, pour le premier degré des « /premiers éléments d’une culture commune faite des savoirs fondamentaux ; des compétences et des valeurs indispensable à une poursuite d’étude réussie…/ ».

Le collège est alors recroquevillé sur la seule scolarité obligatoire, même s’il est affirmé par ailleurs : « /Les objectifs du collège doivent clairement s’inscrire dans la double logique du socle commun de la scolarité obligatoire et de la poursuite d’études dans le second cycle/ », actant ce faisant que l’objectif du socle commun n’est pas la poursuite d’études et reprenant la logique de viatique porté par le socle commun de la loi Fillon.

L’affirmation péremptoire « /Pour gérer l’hétérogénéité scolaire, le collège unique doit assumer la continuité avec l’école primaire/ » permet aux rapporteurs de justifier la proposition d’échanges de services entre enseignants du premier et du second degré, d’enseignement par « /champs disciplinaires/ » *ouvrant la voie au retour de la bivalence au collège et à l’installation de « réseaux du socle » même si l’expression n’est pas utilisée*.

Rien ne prouve que cette organisation permettra de mieux prendre en charge les élèves qui étaient en échec dans le premier degré (échec établi dès le CE2 selon le rapport) avant même d’arriver en 6ème , alors que cette question est centrale.

- En ce qui concerne l’avenir du lycée, l’affirmation « /la majorité des participants à la concertation n’a pas souhaité remettre en cause la réforme en cours dans les voies générales et technologiques / » fait fi de l’opinion exprimée par le SNES et largement majoritaire des personnels qui subissent cette réforme dans des conditions douloureuses et déstabilisatrices.

*Surtout, elle condamne les séries technologiques industrielles d’une part et la série L et les enseignements artistiques d’autre part à une mort certaine à court terme.*

- Les préconisations concernant l’orientation, floues dans leur traduction concrète, portent de lourdes menaces sur l’avenir de l’orientation scolaire et de ses personnels.

Concernant les rythmes, l’idée de raccourcissement des congés d’été n’est pas écartée et, par conséquence, celle d’une réforme des procédures d’examen

Le SNES, avec le SNEP, publiera lundi matin un communiqué de presse qui sera téléchargeable sur le site du SNES.

Ils demandent au ministre de prendre garde aux choix partisans opérés par les rapporteurs sur ces sujets qui concernent directement les personnels du second degré et leur avenir, choix que ceux- ci considéreraient comme de véritables provocations s’ils étaient confirmés.

Ils renouvellent leur demande d’une phase de négociation avec les organisations syndicales qui respecte leur représentativité réelle et permette l’expression des personnels.

Ils assisteront à la présentation du rapport au Président de la République le mardi 9 octobre et participeront activement au CSE du jeudi 11 octobre au cours duquel, le ministre présentera les axes qu’il retient pour la nouvelle loi.

*La tenue des Etats Généraux du second degré organisés par le SNES, le SNEP et le SNUEP revêt dans un tel contexte une importance particulière.*

Le SNES tiendra informés les personnels des collèges, lycées et CIO au fur et à mesure des informations et évolutions des négociations et construira avec eux les mobilisations s’avérant nécessaires


Brèves

Enquète baccalauréat

samedi 18 novembre
Sur le Web : Lien

twitter

samedi 18 novembre
PDF - 5.6 ko

adresse mail du Snes-Fsu Réunion dédiée aux mutations

jeudi 16 novembre

Mouvement inter

Stagiaires : snesiufm@reunion.snes.edu

Titulaires : mut2018@reunion.snes.edu

Mouvements :

documentation@reunion.snes.edu

philosophie@reunion.snes.edu

lettres-classiques@reunion.snes.edu

lettres-modernes@reunion.snes.edu

allemand@reunion.snes.edu

anglais@reunion.snes.edu

espagnol@reunion.snes.edu

creole@reunion.snes.edu

autres.langues@reunion.snes.edu

histoire-geographie@reunion.snes.edu

sciences-economiques-et-sociales@reunion.snes.edu

mathematiques@reunion.snes.edu

technologie@reunion.snes.edu

sii@reunion.snes.edu

sciences-de-la-vie-et-de-la-terre@reunion.snes.edu

sciences-physiques-et-chimie@reunion.snes.edu

education-musicale@reunion.snes.edu

arts-plastiques@reunion.snes.edu

sciences-medicales@reunion.snes.edu

economie-et-sciences-de-gestion@reunion.snes.edu

hotelerie-et-restauration@reunion.snes.edu

cpe@reunion.snes.edu

psyen@reunion.snes.edu

mut2018@reunion.snes.edu