Situation des contractuels admissibles : le SNES reçu en audience au Ministère

samedi 16 novembre 2013
par  Audrey Moreau
popularité : 1%

Le SNES-FSU a été reçu en audience au ministère le 10 octobre. Il est intervenu sur :

  • des cas d’admissibles qui nous ont contactés et à qui le rectorat n’avaient pas proposé de contrats de contractuels-admissibles.
  • l’absence de formation professionnelle conséquente et de préparation aux oraux pour nombre de contractuels admissibles déjà titulaires d’un master (ou dispensés). Les rectorats proposent parfois aux contractuels admissibles de s’inscrire en M2 MEEF ou en DU à l’université pour avoir une préparation aux oraux, moyennement le paiement des frais d’inscriptions, parfois exorbitants.

Le SNES-FSU demande la mise en place et la gratuité pour ces formations. Le ministère a reconnu que pour cette année de reconstruction, il n’avait pas tout suffisamment préparé !

  • l’exonération des cotisations de sécurité sociales pour les étudiants contractuels-admissibles. Cette exonération n’est possible que si l’étudiant est salarié avec un contrat de travail courant du 1er octobre au 30 septembre. Or le contrat des contractuels-admissible s’arrête au 30 Août. Un arbitrage est actuellement en cours au ministère.
  • les oraux des concours exceptionnels. Nous avons eu confirmation que l’exercice en tant que contractuel-admissible ne sera pas pris spécifiquement en compte dans ces épreuves qui restent inchangées par rapport à la session 2013.
  • Les autorisations d’absence pour aller passer les écrits et les oraux (2 jours précédents la 1e épreuve). Nous avons demandé au ministère d’envoyer une note aux recteurs afin que ces autorisations d’absence soient données, sans que les cours annulés soient rattrapés. Le ministère s’est engagé à faire une note de service aux recteurs afin que la lecture soit la plus adaptée possible et favorable aux contractuels-admissibles.
  • Le remboursement des cartes d’abonnement de transport domicile/travail. Le ministère s’est engagé à ce que les textes soient appliqués et qu’elles soient remboursées à raison de 50% pour un service supérieur au mi-temps et 25% pour moins d’un mi-temps.
  • Allocation chômage pour les contractuels-admissibles, déjà non-titulaires précédemment. Deux services du ministère ont une interprétation différente de la situation : l’un considère qu’ils doivent bénéficier de l’allocation chômage, l’autre estime que la diminution de service étant du fait de l’employé, il ne peut bénéficier de cette allocation. Nous sommes intervenus pour que cette allocation soit versée. L’arbitrage est en cours.

Afin de dénoncer la situation faite aux contractuels-admissibles, le SNES-FSU a organisé une conférence de presse pendant laquelle des contractuels admissibles ont témoigné Vous trouverez ici : http://www.snes.edu/Crise-de-recrut... l’ensemble des fiches du dossier de presse.