Lettre electronique du Snes

dimanche 29 mars 2015
popularité : 1%

MGEN La MGEN proposera le 11 avril à son AG extraordinaire de valider un projet de refonte de son offre mutualiste qui vise à mettre en place des taux de cotisations différents selon l’âge et le niveau de prestations souhaité. La MGEN semble jouer là une partie de sa survie. Mais on ne peut que regretter l’absence d’informations des adhérents dans la revue nationale « Valeurs Mutualistes » alors que le projet qui semble en rupture avec les principes fondateurs de solidarité utualiste, suscite beaucoup d’interrogations et d’inquiétudes. Le SNES considère qu’une information de tous les adhérents et un débat contradictoire s’imposent avant toute prise de décision. + d’informations sur le site .

FORMATION

Afin de témoigner de vos conditions de stage pour que le SNES-FSU puisse faire un bilan objectif permettant d’appuyer les améliorations qu’il demande, n’hésitez pas à remplir l’enquête stagiaire du SNES. Cliquez sur « enquête stagaires » à la fin de cette lettre.

CHIFFRE

11% C’est le pourcentage de classes de 4ème dont les effectifs sont compris entre 30 et 34 élèves.(chiffres rentrée 2014).

REGIONALISATION

Malgré la réforme territoriale réduisant le nombre de régions, le nombre d’académies restera identique. En revanche, le nombre de CAEN sera adapté à la nouvelle carte des régions.

AGENDA

Vendredi 27 mars : réunion au ministère avec la DGRH sur l’affectation des stagiaires.

Du 28 au 29 mars : le SNES sera présent au Forum social mondial à Tunis.

Lundi 30 mars : Agenda social : avenir de la Fonction Publique.

Mercredi 1 avril : Séminaire : Chantier de recherches disciplines de l’Institut de recherche de la FSU Stage entrée dans le métier.

9 avril : Lancement du rapport mondial de suivi de l’éducation 2015 à l’ UNESCO.

Mars-Avril : Suivi de la réforme du collège : réunions avec le cabinet de la Ministre

MOBILISATIONS

Le rectorat de Lille a décidé de créer des « demi-postes » de CPE dans une douzaine d’établissements de l’académie. Il s’agit en réalité de «  redéploiements », avec autant de suppressions dans d’autres établissements prétendus « sur-dotés ». La mobilisation s’est très vite organisée : au lycée Picasso d’Avion (62) notamment avec audience au rectorat, AG massive et un débrayage le 12 mars. Les personnels se mettent ensuite en grève à 87%. Rejoints par les élèves et par le lycée voisin La Peupleraie de Sallaumines, qui se bat pour les mêmes raisons, ils manifestent ensemble dans les deux villes, puis devant le rectorat. Lors du CTA du 23 mars, le rectorat annule les suppressions pour ces deux établissements, ainsi que pour le lycée du Nordoover de Grande-Synthe (59), lui aussi très mobilisé. La lutte, ça paie !

*Réforme du collège * Toujours hors-sujet : C’est non !

REFORME COLLEGE ILLUSTRATION

La deuxième consultation des organisations syndicales s’est tenue mercredi 25 mars. Le ministère s’est voulu rassurant et a comme on pouvait le prévoir lâché du lest sur certains horaires : la LV2 passe de 2h à 2h30 mn en 5ème - 4ème-3ème. Les langues anciennes et les langues régionales peuvent être proposées en plus des enseignement pratiques interdisciplinaires (EPI) au titre d’enseignements complémentaires à hauteur de 1h en 5ème, 2h en 4ème - 3ème , mais elles doivent être financées sur la marge d’autonomie de l’établissement, c’est-à-dire sur les petits groupes, qui sont au passage rognés d’une heure ! La philosophie de la réforme semble calquée sur celle du lycée, qui continue d’en payer les conséquences : mise en concurrence des disciplines pour disposer de petits groupes, mise en concurrence des établissements par la proposition ou pas de tel ou tel enseignement. Il ne coûterait rien de dé-globaliser les heures d’enseignements artistiques, ou celles de sciences et de technologie. Le refus du ministère de retoucher ces points du projet montre leur caractère sensible : il faut faire entrer progressivement dans les mœurs le pilotage pédagogique local par le chef d’établissement et sa foultitude de conseils (pédagogique, de cycle, de niveau, école-collège…). Or aucune étude ne montre les bienfaits de ce type d’autonomie en termes de réussite des élèves, et l’on voit bien au contraire les ravages occasionnés par ce management sur les équipes pédagogiques. De plus, la consultation sur les programmes serait repoussée au mois de mai, ce qui empêche toute appréciation du contenu possible de l’interdisciplinarité, et aucun calendrier n’est avancé quant au travail sur l’évaluation, les modalités du DNB ayant des conséquences sur les enseignements. Cerise sur le gâteau, le ministère annonce une mise en place en bloc de la réforme en 2016. Quatre années d’un coup ! Et probablement sans manuel, une réflexion en cours remettant en cause à point nommé leur usage, ce qui permettrait de s’abstenir de les financer. N’en jetez-plus ! Cette réforme ne répond pas aux enjeux du collège, mobilisons-nous, signons la pétition !

Signez la pétition. L’analyse de la réforme.

9 AVRIL TOUS MOBILISES

*Salaires sacrifiés au nom de l’emploi * L’impasse !

Article 2

Une nouvelle fois, nos salaires ont baissé au 1er janvier. C’est l’effet conjugué de gel du point d’indice et de la hausse de la retenue pour pension. Et le projet gouvernemental voudrait que cela se répète encore ! La régression est conséquente. On peut ainsi estimer que notre salaire est amputé de deux mois par an par rapport à celui qui nous a été versé en 2000. Les plus jeunes générations sont moins rémunérées que leurs ainées ; elles devraient travailler plus longtemps, et tout cela au nom de la solidarité intergénérationnelle. Les pensions de retraite sont gelées. Est-ce que cela a permis qu’il y ait plus d’emplois dans le pays ? Plus d’emplois publics ? Les créations pour l’éducation sont financées par des suppressions dans les autres ministères. Plus d’emplois dans le secteur privé ? Le nombre de chômeurs atteint des records. Dans la Fonction publique comme dans le secteur privé, la précarité s’enracine. Qui ne voit l’absurdité des politiques d’austérité ? On tente de nous les faire considérer comme inévitables, mais elles aggravent les inégalités, et mettent le service public en difficulté pour remplir ses missions, dégradent les conditions de travail de ses agents. Dans le second degré, des milliers de postes ouverts aux concours restent vacants. Non, nous n’avons aucune raison d’accepter la rigueur salariale, elle est contre productive et dangereuse. A contrario, l’emploi, les salaires, les réponses aux besoins de la population, la transition écologique peuvent être financés par la lutte contre l’évasion fiscale. N’abandonnons pas le terrain aux lobbies de la finance. Le 9 avril, les salariés du privé et de la Fonction publique sont appelés à la grève et à manifester. Dans la Fonction publique, la FSU, la CGT, FO, Solidaires et la FA-FP mettent en évidence l’urgence d’augmenter les salaires, de créer des emplois statutaires, de rompre avec l’obsession de la baisse de la dépense publique. C’est un rendez vous à ne pas manquer !


Brèves

Enquète baccalauréat

samedi 18 novembre
Sur le Web : Lien

twitter

samedi 18 novembre
PDF - 5.6 ko

adresse mail du Snes-Fsu Réunion dédiée aux mutations

jeudi 16 novembre

Mouvement inter

Stagiaires : snesiufm@reunion.snes.edu

Titulaires : mut2018@reunion.snes.edu

Mouvements :

documentation@reunion.snes.edu

philosophie@reunion.snes.edu

lettres-classiques@reunion.snes.edu

lettres-modernes@reunion.snes.edu

allemand@reunion.snes.edu

anglais@reunion.snes.edu

espagnol@reunion.snes.edu

creole@reunion.snes.edu

autres.langues@reunion.snes.edu

histoire-geographie@reunion.snes.edu

sciences-economiques-et-sociales@reunion.snes.edu

mathematiques@reunion.snes.edu

technologie@reunion.snes.edu

sii@reunion.snes.edu

sciences-de-la-vie-et-de-la-terre@reunion.snes.edu

sciences-physiques-et-chimie@reunion.snes.edu

education-musicale@reunion.snes.edu

arts-plastiques@reunion.snes.edu

sciences-medicales@reunion.snes.edu

economie-et-sciences-de-gestion@reunion.snes.edu

hotelerie-et-restauration@reunion.snes.edu

cpe@reunion.snes.edu

psyen@reunion.snes.edu

mut2018@reunion.snes.edu